fbpx

Technologie : la lutte robotisée contre le Covid-19

Technologie Covid19
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Alors qu’en France, l’application StopCovid suscite les débats, à l’autre bout du monde, de nombreux outils numériques et engins robotisés ont fait leurs apparitions dans les rues. En Asie, notamment en Chine, un arsenal robotisé a été déployé dans les rues afin de lutter contre la propagation de la pandémie de Covid-19.

Des technologies de haut-vol pour la surveillance

La Chine, leader mondial du drone civil, a pris parti de déployer son arsenal robotisé au profit de la lutte contre le virus. Dans plusieurs provinces du pays, les drones ont été utilisés lors de la mise en place du confinement en incitant la population à rester chez elle par le biais d’annonces préenregistrées. Les rues étaient quadrillées par ces engins robotisés afin de limiter les sorties des habitants.

Technologie Covid19Dans les provinces de Jilin, Shandong ou encore Zhejiang, une partie de ces engins volants sont équipés de caméras thermiques. Ils sont ainsi capables de repérer des habitants porteurs de fièvre suspecte et d’en avertir automatiquement les forces de l’ordre.

L’utilisation de ces drones va encore plus loin dans certains endroits. En effet, dans la province de Jiangxi, le gouverneur a expressément demandé aux habitants de se tenir près de leur fenêtre une fois par jour afin qu’un drone puisse évaluer leur température corporelle de chez eux et détecter de nouveaux cas.

Des caméras thermiques pour la détection

Au sein de l’empire du Milieu, il faut savoir que les caméras de surveillance à reconnaissance faciale pullulent à chaque coin de rue. Connectées par le biais d’une intelligence artificielle, ces caméras avaient pour but premier d’aider à retrouver des criminels en fuite ou de payer ses achats sans passer par la caisse.

En pleine crise sanitaire, ces caméras ont trouvé une autre utilité. Cet arsenal connecté s’est révélé très efficace pour le dépistage de cas de suspicion de Covid-19.

En effet, grâce à différents algorithmes d’intelligence artificielle, les millions de caméras jonchant les rues sont capables de détecter un individu révélant une température supérieure à 37,3 °C. En plus de les détecter, il est capable d’identifier le citadin même s’il est porteur d’un masque et d’avertir les autorités.

Les forces de l’ordre sont elles-mêmes équipées de ce type de caméra pour intervenir plus rapidement lorsqu’ils sont au contact de cas suspect.

technologie Covid19
Vision thermique des drones de surveillance en Chine

Des robots qui arpentent les rues

Dans un tout autre genre, à Wuhan, épicentre de la pandémie, des camionnettes automatisées ont été déployées dans les rues afin de livrer des repas et du matériel médical au personnel soignant débordé aux quatre coins de la ville.

Également, le constructeur d’engins robotisés XAG a accommodé ses machines agricoles afin de leur permettre de pulvériser un agent virucide dans les rues. Contrôlé à distance par un agent bénévole, cet engin est déployé dans les quartiers les plus contaminés et dans les provinces les plus touchées par le Covid-19.

Technologie Covid19
Pulvérisation de spray virucide à Wuhan, en Chine.

À Singapour, un drôle d’engin développé par Boston Dynamics a été déployé depuis ce vendredi 8 mai. Le petit robot aux allures de chien, nommé Spot, arpente les parcs de la cité-État. Il a pour objectif de veiller au respect des mesures de distanciation sociale face au risque de propagation du Covid-19 en période de déconfinement.

Spot diffuse des messages audio et comptabilise de nombre d’individus présents dans le parc. Pour l’heure, un agent reste à proximité de l’engin afin d’intervenir en cas de problème et pour veiller à l’efficacité du petit robot. L’agence gouvernementale des technologies a déclaré qu’il s’agit d’une phase de test qui devrait durer jusqu’au 22 mai. Le but est de réduire les effectifs humains nécessaires afin de minimiser les contacts physiques durant cette crise sanitaire.

 

À certains endroits du monde, nous remarquons que la vie « post-covid » ressemble de plus en plus à un film de science-fiction. En usant de technologies sophistiquées, des pays comme la Chine ont ainsi prouvé qu’ils étaient en avance sur leur temps.

Cependant, dans les pays occidentaux dont les restrictions sur l’usage des données personnelles sont beaucoup plus strictes, la mise en place de telles technologies ne semble pas possible.

Le ton est d’ailleurs donné en France, avec l’utilisation des drones de la préfecture de police récemment interdite dans la Capitale sur ordre du Conseil d’État. Les engins visant à veiller au respect des règles de distanciation sociale ont été déployés sans texte réglementaire vis-à-vis de la protection des données et de la vie privée des Parisiens.

Partagez ce post avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Commentaires récents

Souscrivez à notre Newsletter