fbpx

La pollution numérique : qu’est-ce que c’est ?

Pollution Numérique
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Perçu à tort comme un outil de communication vert, le numérique cache en réalité un système énergivore et polluant. De façon quotidienne et totalement innocente, nous naviguons sur des sites web, envoyons des mails, des SMS, téléchargeons des photos, des vidéos, utilisons des applications, jouons en ligne. Nous utilisons Internet partout où nous allons, au travail, à la maison ou en ballade. Ces actions si innocentes peuvent elles paraitre, ont un réel impact sur notre environnement et genère la pollution numérique. 

Je vous entends d’ici: « Un mail ce n’est pas un 4×4, ça ne dégage pas de CO2 !»
Certes, ce n’est pas un gros camion, mais envoyer un courrier électronique de 1 Mo est équivalent à une consommation électrique de 25 Wh (environ 1 heure d’utilisation d’une ampoule de 25W) et nous savons que près de 10 milliards de mails sont envoyés par heure, à travers le monde. Je vous laisse faire le calcul…

Selon Laurent Lefèvre, chercheur à l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), « la pollution numérique consomme 10 % de l’électricité mondiale ». 

pollution numérique

 

 

Pollution numérique : ce qui se cache derrière notre Smartphone

Les centres de données, sortes de vastes « fermes informatiques », sont essentiels à la bonne fonction de notre précieux Internet. Cependant, ces machines sont extrêmement énergivores et dévoilent des consommations équivalentes à celles de 30 000 personnes.

Leur impact écologique représente désormais 4 % de la consommation électrique mondiale. Les transferts innocents de photos et vidéos par les réseaux sociaux se retrouvent stockés dans ces centres de données. 

Mais ce n’est pas seulement l’utilisation de nos équipements qui pollue potentiellement notre air, mais toutes les étapes du cycle de vie de ces derniers. La fin de vie de nos équipements est une étape cruciale. Pas de panique pour autant, beaucoup d’entreprises travaillent d’arrache-pied quotidiennement pour réduire l’impact écologique de leur création notamment en utilisant des matériaux recyclables et/ou recyclés. 

pollution numérique

 

Pollution numérique : les conseils pour diminuer votre empreinte carbone digitale

Si vous souhaitez réduire votre empreinte, c’est possible. Nous allons vous donner quelques conseils pour limiter vos consommations passives.

  • Vider votre boite mail :

    inutile de garder tous les mails que vous recevez. Ceux-ci font tourner à plein régime les serveurs du monde entier pour rien. 

  • Désabonnez-vous des newsletters inutiles :

    cela évitera les envois de mails gênants et polluants.

  • Mettre en favoris vos sites préférés :

    cela évitera une énième recherche.

  • Choisissez un moteur de recherche responsable :

    Ce-dernier pourra compenser les émissions carbone qu’il génère. Vous avez par exemple Ecosia, qui plante un arbre toutes les 7 secondes ! 

  • Compressez vos pièces jointes et limitez le nombre de destinataires :

    plus c’est léger, moins ça pollue !

  • Recyclez et reconditionnez vos équipements :

    vous ferez deux heureux, un futur acquéreur et la planète !

Ce n’est pas parce que cela nous paraît improbable que c’est impossible. 

Responsabilisons-nous à notre échelle, la planète ne s’en portera que mieux. !

Si vous voulez en savoir plus : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-face-cachee-numerique.pdf

Partagez ce post avec vos amis

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Commentaires récents

Souscrivez à notre Newsletter